Les News Du Vin

Edition du 11/07/2017
 

BESTHEIM

Tradition

BESTHEIM

Le “B” stylisé est le fil conducteur et identitaire de la maison Bestheim, afin d’obtenir une reconnaissance optimale. Ces évolutions portent sur la capsule qui passe en aluminium, le bouchon marqué du logo, les bouteilles Réserves et Médaillées sont désormais en bouteilles marron dite “feuille morte”, des étiquettes adhésives au papier haut de gamme sont verticales afin de mettre la bouteille en valeur. L’objectif avec ce nouvel habillage est d’apporter plus de lisibilité et d’élégance. Autre information à souligner enfin, la gamme Réserve est rebaptisée Classic.


En janvier 2015, nous avons fait une fusion amicale entre voisins, mariage réussi entre la Cave de Kientzheim-Kaysersberg et Bestheim : cela induit une restructuration qualitative du vignoble mais aussi humaine. La recherche d’approvisionnement de qualité, toujours délicate, a conduit à ce mariage, qui nous a apporté de prestigieux Grands crus comme le Schossberg et le Furstentum, ainsi que de nouveaux clients à l’export. Bestheim est le premier opérateur alsacien avec 1380 ha et 491 familles d’adhérents. La marque vend 15 millions de bouteilles par an et exporte 33% de sa production dans plus de 20 pays. Cette union a renforcé des positions déjà bien acquises et tournées vers l’excellence de sa production et la pertinence économique de son modèle. La finalité de Bestheim est d’affirmer son statut de marque référente du vignoble alsacien. Cette fusion est une nouvelle aventure, ajoute Thierry Schoepfer, après avoir investi il y a peu, 20 millions d’euros dans une nouvelle cave ultra performante sur le site historique de Bennwihr, nous ajoutons à notre palette de beaux terroirs particulièrement prisés et des Grands Crus à notre gamme.”

   

BESTHEIM

Directeur général : Agostino Panetta
3, rue du Général de Gaulle
68630 Bennwhir
Téléphone : 03 89 49 09 29
Télécopie : 03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com

Site : www.vinsdusiecle.com/bestheim




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BEAUJOLAIS SAVOIE JURA
e_beaujolais.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

BEL AVENIR
CHAMPAGNON
DUBOEUF
MORTET
SAMBIN
BONNET
Cave Ch. CHENAS
P.-M. CHERMETTE
Jean BARONNAT
MORGON
JULIENAS
REGNIE
DUFOUR
FLACHE SORNAY
GAGET
Gérard BRISSON
GRANIT DORÉ
Michel TÊTE
PIZAY
Arn. BRIDAY/CHERS
FOREST
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
ROTISSON
Cédric CHIGNARD
METRAT
EMERINGES
MONTERNOT
PARDON
PAMPRES D'OR
BALUCE
FAGOLET
FOURNELLES
MONT VERRIER
PRAVINS
FERRAUD ET FILS
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
A. CHARVET
BARON DE L ECLUSE
CHEYSSON
COMBE AU LOUP
CRÊT DES GARANCHES
GARANCHES
SAVOIE
JURA
BUGEY
Alain BOSSON (Sa)
Benoît BADOZ (Ju)
MOLLEX (Sa)
Denis FORTIN (Sa)
DORBON ( Ju)
Daniel DUGOIS (Ju)
LAMBERT (Sa)
MILLION-ROUSSEAU (Sa)
BARTUCCI (Bugey)
Franck PEILLOT (Sa)
CHEVIGNEUX (Bugey)
Jacques TISSOT (Sa)
Thierry TISSOT
ANGELOT



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

CHARLET
GIMARETS*
MORGON
JULIENAS
REGNIE
MONTILLETS*
DONZEL
VOLUET*
PLAIGNE
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
BERNE*
BERTRAND*
(LASSAGNE*)
VIGNES du PARADIS*
GUELET
NUGUES
MARRANS
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
CHATELET*
COLLIN BOURISSET*
LORON
SAVOIE
JURA
BUGEY
DUPASQUIER*
SARTO DE L'ABY (Sa)*
CAVE CHAUTAGNE (Sa)
PETIT (Ju)
MEUNIER (Bugey)
(Pascal PAGET*)
PUFFENEY
Amélie GUILLOT (Ju)
CHARTREUX

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

MORGON
JULIENAS
REGNIE
(CHAPONNE)
COLONAT
PIRON
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
(Cédric VINCENT (B)*)
(CRÊT du RIS)
TERROIRS et TALENTS
(Cave SAIN-BEL)
(PÉRELLES (B))
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
SAVOIE
JURA
BUGEY

> Nos coups de cœur de la semaine

Vignobles Pierre REINHART


Une exploitation familiale de 6,5 ha. Vignerons de père en fils, la famille Reinhart est recensée depuis 1732 dans cette localité viticole réputée. On allie ici tradition et modernité en s’efforçant de produire d'authentiques vins de terroirs, tous situés en coteaux à Orschwihr (Coteaux du Lippelsberg et du Bollenberg) et à Guebwiller (Coteaux du Kitterlé et du Saering, les deux classés Grands Crus). Respect de l'environnement et de la biodiversité. C'est le cas au Bollenberg, site classé Natura 2000 (Réseau euro- péen de préservation de la biodiversité dans les sites abritant faune et flore rares). Remarquable Riesling Grand Cru Kitterlé 2011, bien marqué par son terroir, de jolie robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout en finesse aromatique, avec des notes fraîches et minérales à la fois, racé comme le Pinot gris Grand Cru Saering 2013, avec ces notes flo- rales et fruitées, associe élégance et puissance, d’une grande persistance au nez comme en bouche, un vin nerveux, tout en rondeur, avec cette suavité propre, un beau vin de garde. Le Pinot noir rouge d’Alsace Barriques 2011, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien équilibré au palais, d’une note finement épicée en finale. Superbe Pinot gris Vendanges Tardives 2009, qui poursuit sa belle évolution, d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des odeurs de pain d’épices et de pomme surmûrie.


7, rue du Printemps
68500 Orschwihr
Téléphone :03 89 76 95 12
Télécopie :03 89 74 84 08
Email : pierre@vignobles-reinhart.com
Site personnel : www.vignobles-reinhart.com

Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Christine gère ce domaine de 20 ha, où les méthodes culturales sont respectueuses de l'environnement, l'objectif étant de produire une vendange riche et saine, tout en assurant la pérennité des terroirs. Les amendements et les applications de produits phytosanitaires sont raisonnés , les sols travaillés dans le but de préserver au maximum l'équilibre naturel des vignes. La récolte est assurée à la main à maturité et triée à l'arrivée en cuverie. Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Clos Berthet rouge 2014, de couleur profonde, aux notes subtiles de framboise, de pruneau et de cannelle, un vin dense et harmonieux. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru ÎLe des Vergelesses rouge 2014 est dense et bien par- fumé (cassis, mûre), avec des tanins ronds, un vin qui emplit bien la bouche. Savoureux 2013, de bouche intense, aux tanins puissants et soyeux à la fois, très typique de ce cru, aroma- tique, qui développe au nez des senteurs de mûre et de griotte noire. Leur Pommard Epenots Premier Cru 2012, remarquable, au nez dominé par le cuir et la prune, d’une jolie concentration en bouche, aux tanins savoureux, légèrement épicé comme il se doit, est un vin coloré et charnu, de très bonne évolution comme l’Aloxe Corton Les Vercots Premier Cru 2013, de robe pourpre, au nez subtil (griotte, humus), tout en rondeur, bien typé et ce Savigny-Lès-Beaune Premier Cru Les Vergelesses rouge 2013, qui mêle structure et finesse, au nez concentré de griotte, tout en souplesse, tout en nuances.

Christine Gruère-Dubreuil
18, rue Rameau Lamarosse
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 55 43
Télécopie :03 80 21 51 69
Email : domaine@dubreuil-fontaine.com
Site personnel : www.dubreuil-fontaine.com

BOURDAIRE-GALLOIS


David Bourdaire est chaleureux, talentueux, passionné pour mettre en avant toute la spécificité du Pinot meunier (qui le mérite), et poursuit une réelle politique qualitative qui porte ses fruits. Ce qui est agréable dans ses cuvées, c’est de découvrir toutes les facettes de ce Pinot meunier, qui sait associer légèreté et rondeur, vivacité et structure, et apporte des nuances florales bien à lui. “Dixième génération de vignerons mais seulement la troisième à produire des vins de Champagne, raconte-t-il. C’est Robert Massonnot, mon grand-père, qui élabora lui-même ses premiers Champagne en 1951 suite à la création de la coopérative de Pouillon avec 2 autres vignerons de la commune. Mes parents qui ont commencé leur activité en 1973 sur de petites surface (mon père a été salarié ailleurs jusqu’en 1988), ont réellement commencé leur activité viticole à temps complet dans les années 1980, en parallèle de mes grands-parents. Suite à un BTA puis BTS Viticulture-œnologie au lycée Viticole de la Champagne à Avize, je m’installe à mon tour grâce à la reprise de vignes en location sur la commune de Villers-Franqueux et au départ à la retraite de mes grands-parents qui me cèdent quelques baux lors du transfert de leurs exploitation à mes parents. Récoltant-Coopérateur, je décide suite à la vendange 2001 de quitter la coopérative et de construire mon propre pressoir, vinifier et élaborer mes propres vins de Champagne au cœur de ce terroir renommé. Je deviens donc Récoltant-Manipulant et Vigneron Indépendant dès la vendange 2002 et regoûte au plaisir de vinifier, déguster et créer ses propres vins. L’utilisation de produits phyto-pharmaceutiques est ultra-modérée et raisonnée (pratique du sous-dosage et uniquement si nécessaire) grâce à l’utilisation de matériel pneumatique réduisant considérablement l’utilisation de produits et la consommation d’eau par hectare. Cette démarche se prolonge jusqu’à la vinification où l’utilisation de CO2 permet de réduire considérablement l’utilisation de sulfites (SO2) pour la protection des vins de l’oxydation.” Pour David Bourdaire, “l'année 2016 a été compliquée, tous les problèmes sont survenus : pourriture sur feuilles, mildiou, oïdium, filage sur les raisins Meuniers, en août, les raisins ont cuit sous un soleil implacable, et, malgré tout, la qualité est superbe, belle concentration, grande fraîcheur, mais quantité moindre. Cependant, le 2016 sera Millésimé.” Première année en conversion Bio au vignoble et à l'élaboration des vins, il utilise les vapeurs de compost. Ventes en 2017 : l'intégralité de la gamme non dosée : brut Tradition (base 2012), Réserve (base 2009), Prestige Symphonie (base 2012), Blanc de blancs (base 2012), Rosé (base 2012) et Millésime 2007. On est sous le charme de son remarquable Champagne Prestige 2011, non dosé, 40% Pinot meunier, 40% Chardonnay, 20% Pinot noir, issu de sols riches limoneux, qui développe de délicieux arômes beurrés, de bouche vive, fine et complexe avec des saveurs d’agrumes frais, où l’on retrouve des nuances de raisin mûr et de noix, tout en saveurs. Son Champagne Tradition, 100% Pinot meunier, est une belle réussite, une cuvée fraîche, de mousse élégante, tout en finale, un Champagne très salin qui fait saliver. Remarquable Millésime 2006, très typé terroir, de mousse légère et abondante, d’une belle harmonie, une cuvée aux arômes délicats de narcisse, de chèvrefeuille et de coing, avec, au palais, des nuances de fruits mûrs, de tilleul et de grillé, vraiment très charmeur comme son Millésime 2005, d’une belle longueur, très fin, de mousse intense, avec des connotations de fleurs et de pain grillé, d’une très belle expression, alliant élégance et vinosité. Le Champagne brut rosé, au nez bien présent de petits fruits rouges, gourmand, avec une agréable vinosité, est toujours très équilibré. Beau Champagne Blanc de blancs, dont une partie est vinifiée en fûts, une cuvée riche mais tout en délicatesse (dosée à 7g/l), bien typée, très parfumée (agrumes, amande...), parfait avec un feuilleté de blanc de turbot ou une truite pochée en sauce. Goûtez le demi-sec, suave, délicatement parfumé, idéal sur les desserts comme sur un foie gras d’oie, le Symphonie Prestige, où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, un Champagne très élégant, et le brut Réserve (très jolie bouteille sérigraphiée), un Champagne vif et harmonieux, marqué par des notes d’agrumes et de fleurs fraîches. Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

David et Véronique Bourdaire-Gallois
28, rue Haute
51220 Pouillon
Téléphone :03 26 03 02 42
Télécopie :03 26 04 37 48
Email : bourdaire-gallois@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/champagne.bourdaire-gallois
Site personnel : www.bourdaire-gallois.fr

SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation en Angleterre. Aujourd’hui, leur fils Patrick et leur gendre développent la marque dans un grand nombre de pays. Le vignoble de 12 ha est conduit en lutte raisonnée, dans le respect de l’environnement. La Maison vous propose ce Champagne Tradition Grand Cru, un Blanc De Noirs, particulièrement typé, de mousse fine et persistante, d’une belle complexité en bouche, tout en fruité et finesse, un Champagne très bien dosé, ample et charpenté, qui sent le pain grillé, l’abricot et les fleurs fraîches. Le B 50 Grand Cru Millésimes 2007, délicat mais riche à la fois, avec des senteurs de poire et de noisette, conjugue finesse et fruité, à la fois charpenté et souple, avec cette nervosité équilibrée, de bonne bouche, aux notes de tilleul et de coing en finale. Beau Champagne cuvée Mémoire de Vignes 2007 (pur Pinot Noir issu uniquement de vieilles Vignes), de bouche élégante et intense, avec ces notes de raisins noirs, de fruits frais et de biscuits, un Champagne ample et raffiné, qui mérite une cuisine élaborée. La cuvée Extra Brut Grand Cru un pur Pinot Noir d’une seule année avec 20 % de vin de réserve, pas de liqueur de dégorgement, où puissance, finesse et arômes de fruits s’entremêlent, est un Champagne de robe brillante, avec des bulles fines et persistantes. Le Brut Réserve Grand Cru, assemblage à parts égales de Pinot Noir et de Chardonnay, possède un nez de pomme mûre et une bouche suave, puissant et complexe, où s’entremêlent en bouche les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches. Excellent Champagne Brut La Grande Cuvée de Michel Arnould (70 % Pinot Noir, 30 % Chardonnay), ample, de bouche complexe et délicate à la fois. Séduisant Brut rosé Grand Cru, un pur Pinot Noir, ajout de coteaux champenois rouges élaborés en fût de chêne et issus de vieilles Vignes, vieillissement minimum de 24 mois en bouteilles, liqueur de dosage à base de sucre de canne, qui sent toujours bon la framboise, harmonieux, puissant, d’une jolie rondeur en finale.


28, rue de Mailly
51360 Verzenay
Téléphone :03 26 49 40 06
Télécopie :03 26 49 44 61
Email : info@champagne-michel-arnould.com
Site : champagne-michel-arnould
Site personnel : www.champagne-michel-arnould.com


> Nos dégustations de la semaine

Château La GALIANE


J’ai été ravi de revoir cette cette charmante propriétaire lors de notre dégustation organisée au Château de Lamarque.
Son Château doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l'appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves.
“Millésime 2013, petite récolte, les vins sont légers, à boire rapidement, nous explique Christiane Renon. En 2014 : quantité plus qualité, les vins ont de bons tanins, sont bien colorés, plaisants, tout en nuances d'arômes.”
On est sous le charme de son Margaux 2014, de couleur pourpre soutenu, riche mais très élégant, très savouyeux, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée et fondue, de très bonne garde (15,50 €, ce n’est vraiment pas cher). Savoureux 2013, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin flatteur, rond, ample, avec des tanins soyeux (14,20 €). 
Le 2012, typé, est racé, de robe grenat soutenu, qui allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d’arômes avec des connotations de prune, de violette et de pruneau, de bouche chaleureuse dominée par la fraise macérée, à déboucher, par exemple, sur une épaule d'agneau braisée ou un fricandeau de veau à l'ancienne (15 €). Le 2011 est vraiment remarquable, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de prune mûre, un vin puissant, très savoureux, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution, que l’on peut commencer à servir sur des feuilletés aux morilles (14,80 €). Très beau 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruits noirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde. Le 2009 est puissant au palais, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l’humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur un carré d'agneau à l'ail. Le 2008 est tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d’un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux, prometteur. Le 2007, de belle robe soutenue, au nez légèrement épicé, avec des nuances de mûre, mêle une jolie charpente à une rondeur séduisante aux papilles, et se goûte vraiment parfaitement actuellement sur une cuisse de canard confite ou des côtes de veau sautées.
Il y a également son autre Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, qui possède des ceps de vignes centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique. Le 2014 est un vin qui révèle un bouquet de notes épicées et poivrées, ample en bouche avec des tanins denses et veloutés, d’une finale persistante. (15,50 €). Joli 2013, qui a de puissants arômes de fruits noirs, un vin bien charpenté, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d’une belle finale (14,20 €). 
Le 2012, de bouche classique, de structure soutenue, riche et parfumé, avec ses tanins ronds et riches, avec ces notes de mûre et de cassis en finale, est un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux (15 €). Le 2011, au nez riche dominé par les petits fruits noirs mûrs, est tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux (14,80 €), que vous allez aimer avec un ragoût de bœuf aux champignons ou un rôti de dindonneau en terrine. 
Beau 2010, bien corsé, qui sent la fraise des bois et l’humus, un vin velouté, de belle matière, de bouche puissante, fin, charnu, équilibré, parfumé au palais (griotte, mûre), de très bonne évolution. Le 2009, aux arômes de fruits rouges mûrs dominants, de bouche ronde soutenue par de jolis tanins, est un vin classique et bien charpenté. Puissant 2008, de robe grenat, où dominent la griotte et les épices, un beau vin classique qui allie charpente et souplesse, aux tanins bien fermes, au nez complexe. Le 2007, d’une belle robe grenat profond, est très aromatique, au nez fin dominé par des notes de réglisse et de cassis, un vin dense, ample avec une touche épicée en finale, qui se goûte très bien aujourd’hui.

Christiane Renon

Château SAINT AHON


Ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2013, 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot, de bouche charnue et poivrée, est de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, tout en charme (13,50 €, il les vaut bien). Beau 2012, de bouche riche et harmonieuse, aux nuances fruitées et épicées, aux tanins mûrs et pleins, classique et puissant, élégant, avec de la matière (14 €). Savoureux 2011, médaille d’Argent au concours de Paris, ample, tout en bouche, une réussite, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois. Remarquable 2010, médaille d’Or au Concours de Paris, beau vin de robe pourpre, bien volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, de garde, à prévoir sur des grenadins de veau chasseur ou une entrecôte à la moëlle.

Françoise et Nicolas De Courcel
57, rue Saint Ahon - Caychac
33290 Blanquefort
Tél. : 05 56 35 06 45
Fax : 05 56 35 87 16
Email : info@saintahon.com
www.saintahon.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine de VINCELINE


Vincent Dauby est originaire d'Èze. Et c'est véritablement par passion qu'il s'est dirigé vers la vigne. Après le lycée agricole il a obtenu un BTS viticulture-oenologie. Il a fait ses armes en Alsace et surtout dans le Var, puis il s'est finalement installé vers les années 1998 en tant qu'exploitant agricole associé sur un domaine de Bellet à Nice. Pendant cette période, il a réussi à se faire connaître et apprécier par le biais de plusieurs médailles, articles de presse et une large gamme de clientèle, avec notamment de grands restaurateurs.
C'est à la suite de sa rencontre avec Céline Yerchoff, une Nantaise venue s'installer à Nice, qu'ensemble, ils décident de créer leur propre Domaine à partir de 2007. Depuis, ils se sont mariés et ont eu 2 filles : Constance et Clémentine (d'où le nom des cuvées). Le domaine viticole a terminé sa conversion en Agriculture Biologique depuis 2009 et est certifié depuis 2012.
L'histoire est sympathique, et leur Bellet cuvée Constance et Clémentine blanc 2012, très réussi, parfumé, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d'amande et de poire, tout en harmonie, ample, d'une finale persistante (18€). Le Bellet cuvée Constance et Clémentine rouge 2011 développe un nez de griotte mais aussi avec des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins biens fondus, un vin qui demande une cuisine riche (19€). Le tout est vraiment très bon, ce qui évite évidemment toute hésitation.

Vincent Dauby

> Les précédentes éditions

Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016

 




CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHATEAU DU MASSON


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHARLES SCHLERET


SCEA CHATEAU CAILLIVET


CHAMPAGNE GOSSET


CHATEAU DE BEAUREGARD


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales